FR  |  EN
 

Presentation

La Face cachée de la Lune
La Face cachée de la Lune
J.-Antonio-Thompson, 374, rue des Forges, Trois-Rivières, G9A 5H3See on a map

Category: Theater

*** English text not available ***

Mise en garde : Le spectacle comporte des effets stroboscopiques.

La Face cachée de la Lune repose sur la relation houleuse entre deux frères aux ambitions parfaitement opposées, et sur l’improbable rapprochement mutuel que provoquera le décès de leur mère. En toile de fond, la course à la lune russo-américaine des années 60, où les perdants ne sont peut-être pas ceux que l’on imagine.
Entre l’anodin et le sublime, il y a une ligne parfois mince. Ici, une poésie toute visuelle permet au personnage central, Philippe, de passer de la banalité du quotidien à la majesté du monde spatial, d’échapper à la force d’attraction terrestre pour aspirer à la légèreté du vide sidéral.
 
Conception & mise en scène: Robert Lepage
Interprétation:  Yves Jacques
Consultant à l'écriture: Adam Nashman
Collaboration artistique et idée originale: Peder Bjurman
Assistance à la mise en scène: Pierre-Philippe Guay
Composition et enregistrement de la musique: Laurie Anderson © 2000 Difficult Music (BMI)
Assistance à la scénographie: Marie-Claude Pelletier
Assistance à la conception des éclairages: Bernard White
Conception des costumes: Marie-Chantale Vaillancourt
Conception des marionnettes: Pierre Robitaille, Sylvie Courbron
Manipulations: Éric Leblanc
Consultant scénographique: Carl Fillion
Réalisation des images: Jacques Collin et Véronique Couturier
Montage sonore: Jean-Sébastien Côté
 
Une production d'Ex Machina

Mise en garde : Le spectacle comporte des effets stroboscopiques.

*** English text not available ***

Mise en garde : Le spectacle comporte des effets stroboscopiques.

La Face cachée de la Lune repose sur la relation houleuse entre deux frères aux ambitions parfaitement opposées, et sur l’improbable rapprochement mutuel que provoquera le décès de leur mère. En toile de fond, la course à la lune russo-américaine des années 60, où les perdants ne sont peut-être pas ceux que l’on imagine.
Entre l’anodin et le sublime, il... more >

Informations

Services

Pictures

Videos


Send by e-mail
Print